Passages Laineux

10 juin 2013

Un petit Grand Ancien

On continue dans les petites geekeries au crochet avec cet adorable petit Cthulhu!

 cthu1

 "Tiny Cthulhu!", encore en Drops Muskat

cthu2

 

N'est-il mignon? Mignon dans le genre destructeur de l'humanité, bien sûr, mais on lui pardonnerait facilement!

Les tentacules sont un peu petites à mon goût, si je le refais je pense que je suivrais l'exemple de ceux qui ont doublé leur taille, mais c'est le seul bémol, le reste roule tout seul! J'ai mis une semaine avec un bébé grognon, donc il doit pouvoir se réaliser en une journée, en vrai. Encore un petit ouvrage rapide et satisfaisant!

cthu3

"Fais un bisou avant que je ne t'anéantisse!"

Posté par Amanite à 10:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


31 mai 2013

1UP!

Je suis une éternelle optimiste, ce qui explique le manque de mise à jour de ce blog.

Bien sûr que si, cette phrase est logique!

Chaque jour, j'attends le soleil avec impatience pour faire de magnifiques photos d'extérieur. Chaque jour, je me dis que ça ira mieux demain. Et en fait non, donc ce blog attend ses mises à jour faute de photos ensoleillées et estivales.

Pour lutter contre ce temps pourri, offrons-nous une vie supplémentaire, c'est toujours utile.

 

1up2

"Mario Mushroom", Drops Muskat

L'Homme a décrété qu'il était parfait et qu'il l'accrocherait à son retroviseur. C'est mieux que des dés en mousse, c'est sûr. Il va faire sensation!

Rien à dire sur le modèle, c'est rapide, rigolo, et ça a son petit effet geek. Peut-être que j'en ferai une tournée pour Noël, une vie supplémentaire c'est la classe.

1up

Vous pouvez à présent reprendre vos incantations pour invoquer le soleil. Je me joins à vous. J'ai comme des envies de violence envers la pluie, mais on ne peut pas frapper la pluie ou la fusiller, la bougresse. Pourtant je lui collerais bien des baffes. Ah, frustration...

Ca ira mieux demain, je vous dis!

Posté par Amanite à 11:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 avril 2013

Mon voisin a la classe

Il fait toujours froid, mais nous n'avons pas pu résister à un rayon de soleil pour lui faire enfin prendre l'air dans son élément naturel...

totoro

"Blue Totoro Amigurumi", Garnstudio Drops Muskat

 

C'est le premier amigurumi à étrenner les jolis yeux de sécurité dont je parlais dans le billet précédent! Il a également dû patienter pas mal de temps avant que je ne trouve enfin de la bourre synthétique, sans quoi il aurait été terminé beaucoup plus rapidement: c'était un bonheur à faire! Pas compliqué du tout, parfait pour la grande débutante que je suis, pour un résultat plus que satisfaisant. Si on prend en plus en compte mes troubles de l'attention dus à une Boulette exigeante autour de laquelle le monde se doit de tourner, on comprendra que c'est à la portée de tous.

Et je n'ai plus qu'à en refaire environ 37, selon les demandes que j'ai déjà reçues.

 

totoro2

totoro3

Posté par Amanite à 21:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

26 mars 2013

T'as de beaux yeux!

Je voudrais tellement que le temps s'adoucisse un peu pour pouvoir faire des photos en extérieur de ma dernière réalisation! Mais pour le moment, il fait encore bien trop froid pour que j'ose sortir la Boulette dans les Ardennes hostiles et encore un brin enneigées. Alors on reste tristement au chaud, le front collé contre la vitre froide.

Voilà, ça c'était le paragraphe "teaser de fifou".

Mais en attendant, je peux tout de même ressortir la rubrique "Shopping time!" du placard.

Je parlais ici des yeux de sécurité qui coûtent un rein, et je suis heureuse de vous annoncer que j'ai trouvé une solution!

Ce petit miracle, c'est la boutique Etsy d'Anita: Einenie qui l'a accompli. Elle se trouve en Europe, donc pas de frais de port exorbitants, et elle a tout ce dont on peut rêver, du 5 au 16mm, de la couleur ou de la sobriété.

Evidemment si j'en parle, c'est que je suis pleinement satisfaite: expédition rapide, emballage soigné, tout ce qu'il faut pour être heureux.

regard

Maintenant, moi aussi je peux m'amuser comme une folle en manquant de peu de me tuer en fixant de jolis yeux sur mes amigurumis, sans danger pour la Boulette! C'est grave la classe, voilà.

 

Posté par Amanite à 18:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 mars 2013

U got a match!

J'ai eu tellement peur de me foirer encore que j'avais déjà le titre provisoire de ce billet: "La merveilleuse et épique histoire du petit bonnet qui ne voulait pas grandir". Et puis, miracle de la vie, j'ai réussi mon coup.

Mais revenons à l'origine. 

Il était une fois... Une pelote de Araucania Aysen entamée, seule dans un grand panier, qui voulait devenir quelque chose. "Qu'à cela ne tienne", me dis-je (car je me parle comme ça dans ma tête), "j'ai vu un bonnet de toute beauté, je m'en vais de ce pas le réaliser!". C'est ainsi que naquit le Amanda Hat, parce que ce n'est pas parce qu'on est devenue mère qu'il faut arrêter de penser à soi et de se tricoter des trucs, non mais!

 

amanda

 "The Amanda Hat", Araucania Aysen

J'étais fort heureuse, enfouie dans mon égoïsme réconfortant, quand soudain une note à la fin du modèle attira mon attention. "If you wish to make a child's size, download my FREE Baby Amanda Hat", qu'elle disait. WHAT? DES BONNETS ASSORTIS? Oh mon dieu, on aurait trop la classe, on pourrait se la raconter grave, on serait super mignonnes, tout le monde nous admirerait... Bref mon cerveau s'emballa légèrement à cette idée, mon statut de jeune mère niaise m'avait rattrapée (mon imagination débordante aussi) et ni une, ni deux, pif paf pouf, me voilà en train de faire un adorable baby Amanda Hat.

Bon, c'était un peu plus long, parce que le point est bien gentil, mais ce n'est pas folichon non plus. "yo, (sl1, k1, psso)" et "drop yo, k2" ça va deux minutes mais ce n'est pas le truc le plus passionant du monde. Lentement donc, mais sûrement, la perspective de la fin de l'hiver aidant, vint au monde ce petit bonnet.

amandas

"Baby Amanda Hat", Araucania Aysen toujours

Petit, hein.

Vachement petit, quand même.

DAMNED! TROP petit! Parfait pour une petite poupée, pas pour un bébé vivant!

Allais-je pour autant renoncer à mon rêve de bonnets assortis? Baisser les bras, arrêter le tricot, partir vivre seule en Papouasie pour cacher ma honte? Laisser ma fille éternellement tête nue par pure déconvenue? Brûler les pelotes et me planter les aiguilles dans la gorge?

NON! AUX ARMES! A LA LUTTE! J'Y ARRIVERAI!

Ce fut long. Très long. Abrutissant de yo et de slip et de psso. Ca m'apprendrait à ne pas faire d'échantillons, tiens. Je pleurais des larmes de sang, le soir, épuisée et grelottante, en m'usant les yeux à la lueur de ma maigre chandelle (bon j'exagère un brin mais c'est pour l'effet dramatique). Mais à l'aube enfin, tomba des aiguilles (n°5 cette fois, et non n°4) un bonnet taille bébé, certes, mais bébé humain en chair qui n'a fait aucun séjour récent chez les Jivaros.

Le miracle était accompli. Je pouvais mourir en paix (effet dramatique toujours).

Et puis d'abord, on est belles et on se la raconte grave. Et prout!

mamies

Posté par Amanite à 10:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]


27 février 2013

Les chaussettes du train

Dans la catégorie: "ouvrages qui ont effectivement servi à quelque chose", je demande les Vauvan Sukka!

Mise en situation: vous avez eu l'idée farfelue de donner naissance à un enfant avant les premiers grands froids. Le-dit enfant aime se promener (normal), mais agite trop les gambettes pour conserver en place les chaussons (hum) et hurle dès qu'on tente de lui mettre d'adorables mini-bottes fourrées (super)*. Soit vous vous dites que ça lui fera un système immunitaire du feu de dieu, et vous le promenez tout de même en lui faisant risquer la pneumonie; soit vous le gardez au chaud près du radiateur et vous risquez la dépression.   

Ou bien vous admettez que les chaussettes d'hiver sont un excellent compromis, et vous craquez sur les Vauvan Sukka.

vav

"Vauvan Sukka" en Regia de Schachenmayr

 J'ai légèrement agrandi le modèle pour pouvoir les utiliser comme sur-chaussettes, au-dessus du pyjama de la Boulette, en montant 48 mailles au lieu des 40 renseignées. Tout le reste a été respecté, et je les trouve vraiment bien pensées: les côtes et l'alternance de point mousse et jersey permettent de laisser un peu de marge pour que les pieds grandissent (sans quoi on retricoterait des chaussettes toutes les deux semaines et nos vies seraient bien moins douces), le pied est bien serré, bien au chaud, et surtout, même en mode agitation extrême tendance shaker, elles ne bougent pas d'un poil! Pas de pleurs non plus au moment de les mettre. Bébé au chaud, parents rassurés, paix au foyer!

Encore quelque chose que j'intégrerai volontiers au pack des futurs cadeaux pour bébé.

 

Et l'histoire derrière ces chaussettes est tellement jolie... Je me base sur la traduction anglaise disponible ici.

 

"Voici l'histoire réconfortante et marquante de ces chaussettes telle que racontée par Eila Turenias. Les toutes premières chaussettes blanches sont conservées précieusement par Terttu Latvala et font partie de l'héritage familial.

Au début de l'année 1939, la mère de Terttu Latvala, Kerttu Latvala fuyait les batailles de la seconde guerre mondiale avec sa fille de deux mois. Son voyage en train depuis Vaasa (côte de Finlande) fut retardé puisqu'une section des rails avait été détruite par des bombardements. Un autre passager, un professeur de travaux d'aiguille à la retraite, prit en pitié les petits pieds sans botte de la petite fille, et durant l'attente, défit la laine de son propre pull blanc tricoté main, et l'utilisa pour faire au bébé une paire de chaussettes.

Kerttu Latvala, la mère, tricota des centaines de paires de ces chaussettes durant sa vie; une nouvelle paire chaque fois qu'un ami ou qu'une connaissance avait un bébé. Terttu Latvala poursuivit la tradition, ayant tricoté pour sa part environ 200 paires."

 

va2

*Nous sommes bien conscients qu'il existe également l'option "combinaison de cosmonaute", mais elle est malheureusement incompatible avec le portage en écharpe. Elle cuirait le bébé à l'étouffée, ce qui n'est à priori pas l'effet recherché.

Posté par Amanite à 09:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 février 2013

Mamie Ingalls

Maintenant que la Boulette a arrêté sa charmante période de "et si je me réveillais toutes les deux heures, juste pour déconner?", (vaccins ou crise de croissance j'en sais rien mais j'ai trouvé ça légèrement pénible), je peux sortir la tête de l'eau et refaire un tour par ici.


Donc je parlais bonnet, bonnet fait avec amour, bonnet trop grand. Comme seule une mère indigne laisserait son enfant sortir tête nue par ces températures glaciales, il me fallait une solution rapide: c'est ainsi que je rencontrai, au détour d'une allée de Ravelry, le Super Quick Baby Bonnet (j'en deviendrais presque lyrique). "Super Quick", exactement ce dont j'avais besoin! J'empoignai donc ma plus belle pelote d'Araucania Aysen, et en une journée c'était torché, pif paf je t'embrouille, et un bonnet qui roule!

bon

 "Super Quick Baby Bonnet", Araucania Aysen

bon1

L'arrière de ce bonnet vous est présenté par Miss Guadeloupe.

Non seulement il est Super Quick, mais en plus je le trouve Super Cute... Ma Boulette ressemble à une petite grand-mère qui aurait mis son fichu pour sortir. J'ai suivi les indications à la lettre (si on excepte la partie Lace que j'ai zappée parce que ça ne m'amusait pas), et à refaire, j'ajouterais peut-être un brin de profondeur, mais vraiment pas grand chose. Allez, disons 3 à 5 rangs de plus. A part ça, ça tient bien en place, et ça couvre bien les oreilles.

car

Rentre tout de suite à la maison, Mamie Ingalls!

Et si quelqu'un se demande ce qu'est cette boursouflure à l'extrémité d'une des i-cords, tout d'abord bravo pour votre talent d'observation; ensuite sachez qu'il s'agit d'une expérience hautement scientifique qui consistait à y enfermer un grelot pour savoir si, par le plus grand des hasards, ça pourrait amuser un peu la Boulette tout en restant habilement accroché. Un concept hautement révolutionnaire, donc, quand on a des enfants qui foutent tout par terre puis se mettent à brailler qu'ils s'ennuient, de préférence quand ils sont bien harnachés dans leur siège auto et inaccessibles pour leurs parents aimants assis à l'avant.

Conclusion: elle s'en fout. Merci, circulez, y'a rien à voir.

Posté par Amanite à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 février 2013

I heart la poisse

(J'ai un peu l'impression que chaque post sur ce blog, c'est l'aventure de la loose. Je devrais p'têt rebaptiser les lieux, tiens.)

Il y a fort longtemps, genre en août dernier, j'ai tricoté un cadeau de dernière minute pour un bébé de 4 mois. Par dernière minute, je veux dire "terminé in-extremis pendant que les invités étaient en train de boire le café", donc vraiment toute dernière minute. Plus dernière minute que ça, c'est trop tard.

C'était un bien joli bonnet, et évidemment je n'ai pas eu le temps de prendre des photos, mais ça m'avait bien plu, tout le monde était content, meme si j'avais bien remarqué qu'il était vraiment juste-juste. Limite presque bientôt étroit. Peut-être que ce bébé avait une tête énorme, genre le truc impossible à prévoir!

Riche de cette expérience, quand j'ai décidé de tricoter un magnifique bonnet à la Boulette qui a maintenant plus de 4 mois, j'ai choisi la taille Toddler, pas la taille Infant. On ne me la fait pas deux fois! Pas folle, la guêpe!

heart

"I Heart Cables" en Drops Nepal

Ah la la, c'est vraiment super tout ça, de belles torsades, un petit pompon, des earflaps (comment on dit ça en français? Des oreillettes? des cache-oreilles?)pour tenir les petites oreilles au chaud... Très agréable à faire, simplissime, on peut choisir la version avec ou sans earflaps, d'ailleurs, ce qui est pratique. Un super modèle.

Boulette! Boulette, viens ici pour la séance photo de maman!

boulette

...

...eh merde.

Bon. Bah p'têt l'hiver prochain.

Posté par Amanite à 09:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 février 2013

Joli chaperon

Il ne faut pas croire que je n'ai fait que des trucs qui ne servent à rien. Il y a notamment un petit manteau rouge, étrenné dès la sortie de la maternité, et fidèle compagnon de toutes les premières sorties de la Boulette.

Pour une fois ce n'est pas un modèle disponible sur Ravelry mais sur le très joli blog Poussières d'étoiles, qui m'a beaucoup inspirée pour mes longues heures de tricot layette.

MAN1

MAN2

 

Je me rends compte une fois de plus que je n'ai pas de belle photo portée, mais le manque de sommeil, moi, ça me bouleverse, vous n'avez pas idée. 

 

chaperon

 

Comme la Boulette est un grand modèle, de "3 à 6 mois" on passe plutôt à "naissance à 3mois où elle sera tellement boudinée qu'il faudra bien se faire une raison et changer de manteau". En tout cas elle a eu un succès fou, grâce entre autres à l'immense capuche qui lui donnait un air de lutin, ou le côté rouge très "Petit chaperon", ou juste le talent incroyable de sa mère... ah non, ça non, pardon.

Posté par Amanite à 20:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 janvier 2013

Bon pour un civet

J'étais à fond les ballons. Je me sentais comme Rocky avant un combat. D'accord, ma première oeuvre avait un peu la gueule de traviole, mais ce n'était certainement pas ma faute, juste un affreux concours de circonstances, d'ailleurs j'avais un alibi, j'étais au cinéma. J'étais prête à me relancer et à crocheter le modèle qui me faisait de l'oeil depuis des lustres.

THE LAPIN BLANC!

 

laping

"Lavender Bunny" en Drops Muskat 

 

"J'ai trop géré", comme dirait ma soeur qui est fort jeune. J'étais fière. Le lapin est magnifique, il n'a pas l'air d'être passé sous un camion ou d'avoir été déjà préparé en vue de sa cuisson. Je n'avais pas honte de le voir parmi les autres lapins de Ravelry. J'avais atteint un but dans ma vie. Je me jetais des cargaisons de fleurs en chantant, parce que je suis comme ça moi, je ne fais pas les choses à moitié. J'imaginais déjà le futur radieux où il deviendrait le doudou officiel de la Boulette, où tout le monde s'extasierait sur mon talent (oui, c'est une obsession), où les autres enfants l'envieraient d'avoir une maman formidable qui réalise de splendides peluches pour son bon plaisir...

...

Et ma fille préfère l'autre. Monde de merde.

Posté par Amanite à 09:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]